On se fait la totale de Crazy Delicious avec E. ce weekend, et autant j'apprécie la bienveillance globale des juges envers les candidats et des candidats entre eux - j'avais ragé dans The Big Flower Fight quand un juge avait interdit les compétiteurs d'aider deux d'entre eux en difficulté - autant l'auto-dépreciation grossophobe de l'animatrice me met en colère (pas contre elle bien entendu, contre la société qui prétend que c'est une forme de comique et une discrimination acceptables).

Follow

(Bon et bien sûr je trouve un peu ridicule la fausse improvisation alors qu'on sait bien que les candidats ont conçu et préparé leurs recettes en amont, mais okay je veux bien accepter cette partie-là ^^)

Sign in to participate in the conversation
après la nuit

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!